Pages

lundi 19 septembre 2022

Le ciel bleu.

Terrasse au Pellerin (44), 17 septembre 2022.

 

Le ciel bleu laisse dégouliner son soleil blanc sur les rives de la Loire, là où s’est assoupie une terrasse entourée de verdure. Le vent clair caresse le silence avec ses murmures parfumés tout en sifflotant entre les typhas distraits qui dodelinent de la tête. Sur la table abandonnée, serpente encore, dans l’ombre des tasses sucrées, des bavardages et des rires généreux. Les voix ont saupoudré leurs notes chaudes dans le bruissement tout proche des arbres agités par le bonheur de l’instant, avant de s’évanouir dans le treillis des chaises traversées par la lumière badine.

C’est un bout d’été qui chemine avec une douce lenteur sur les rives du fleuve où Le Pellerin vient dégourdir son esprit nonchalant, le sourire accroché aux lèvres. Il flotte dans l’air une saveur de vacances platoniques s’éternisant les yeux clos, les mains dans les poches, sous le bienfait du jour à la chaleur improbable…

19 commentaires:

  1. Tu m'as appris les typhas, et tu sais combien j'aime collectionner les nouveaux mots.
    Un texte magique, tout en nuances. Comme toi.
    Gros kiss, mon poète
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un instant saisi entre deux parenthèses généreuses.
      J’aime l'été quand il traine les pieds en partant.
      Il est doux et nonchalant.
      Bises pleines de soleil ma Belle.

      Supprimer
  2. Coucou. Quel bonheur de pouvoir humer l'air chaud d'un bout d'été. On se sent si vivant! Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne s'en lasse pas, même si cette année il a su être cruel.
      Je ne boude pas ce plaisir d'en profiter encore.
      Bises ligériennes.

      Supprimer
  3. Dans ces lignes hédonistes et imagées, il y a le bonheur de vivre l'instant, sans se poser de questions. Il est question de parler, rire, boire des "tasses sucrées" sur une terrasse inondée de soleil, tout en admirant le paysage, en résumé des plaisirs très agréables, parfaitement illustrés dans ce poème jouissif, qui est aussi une ode à la nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'instant présent, rien que lui.
      Voilà le vrai sens de la vie: vivre l'instant présent.
      Quel bonheur.

      Supprimer
  4. C'est un bout d'été que j'ai plaisir à lire à travers tes mots. C'est joliment et délicatement évoqué. Et la photo est très belle.
    Belle fin de journée, Letienne. Bises de ma plaine ensoleillée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute un des derniers moments pleins de douceur de l'année...
      Un village en terrasse sur la rive gauche de la Loire.
      Un lieu paisible où la vie respire calmement et avec bonheur.
      Bises des bords du fleuve Royal.

      Supprimer
  5. Un bel automne que tu nous sers ici en gouttes de poésie. Merci.
    Solange. Fleur d'étoiles(je n'arrive pas à m'inscrire autre qu'en anonyme)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu d'automne qui s’immisce en douceur dans les froufrous d'un été brûlant.
      Toujours agréable de te recevoir chez moi.
      Les commentaires chez blogspot, c'est toujours une drôle d'aventure.
      Très aléatoire.

      Supprimer
  6. Un tendre prolongement sur les rives de ton fleuve Amour après des journées caniculaires. L'automne est arrivé, coloré autr'aimant, et c'est tant mieux.
    L'instant s'est posé sur ta page poétique, délicat comme tu l'aimes, et comme nous aimons ce bout doux de septembre.
    Merci letienne aux mots magiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'automne est arrivé avec son accent plein de soleil.
      Un soleil rond et encore assez bavard.
      Mais moi je guette la pluie, elle me manque.
      Mais que ces derniers instants tièdes sont doux à nos émotions...

      Supprimer
  7. " Par le bonheur de l'instant "
    Souriant aux débonnaires
    Croît même dans les tonnerres
    La valeur du temps restant !

    Bonjour Letienne,
    Très agréable lecture pour commencer le week-end que je te souhaite charmant.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est charmant en automne.
      J'aime beaucoup ce mot: charmant.
      Il contient toute la délicatesse de nos ressentis.
      Bises.

      Supprimer
  8. Nostalgie épanouie , quand tu nous tiens Nostalgie , tu me permets d'apprécier , Ce jour passé à la postérité Ce jour passé mais qui en soi revient

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nostalgie se construit dans chaque instant.
      Dans chaque saison, même si elle revient vers nous chaque année, la nostalgie s'enracine.
      C'est un bonheur qui vole au vent avec un sourire boudeur.

      Supprimer
  9. Douce nostalgie d'une fin d'été...Savourer le bonheur de chaque instant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que chaque instant est un bonheur qu'il faut faire vivre.

      Supprimer
  10. Merci de cet instant de fin d'été... On en a savouré toute la douceur à tes côtés.
    Bises d'une ile lointaine

    RépondreSupprimer