Pages

mercredi 14 février 2018

Le temps passe, rien ne s'efface.




Esquisse-moi, dans le ciel de notre lit, les contours de notre amour comme les vaporeuses ingénues de ma vie. Brode-moi sur la voute étoilée de nos nuits, de tes mains brûlantes de douceur, les mots échappés de mes murmures tendres. Habille mon corps de tes yeux vagabonds pour résister au souffle des instants rebelles. Force-moi à t'aimer par les gouttes frissonnantes de l'eau douce de tes rêves parfumés de rires sauvages. Couvre-moi de toi en une caresse forgée de silence tiède, se faufilant sur mon corps fiévreux. Réveille-moi, brave le temps, ce moribond témoin qui m’écarte de toi. Sois la mer, ses vagues, son écume emportée par le vent soyeux. Tisse-moi du parfum tiède ta voix le voile vaporeux de ton ombre. Prends-moi dans tes bras le temps d'une vie. Secoue-moi de tes gestes tendres, viens boire la frémissante rosée perlant au cœur de nos nuits délicieuses. Fais-moi renaitre sous la lune claire pour que jamais la nuit ne s’achève. Protège nos rêves furieux, ébats étonnants, rassurants. Envole-moi de tes mains incandescentes. Chahute la magie blottie au plus profond des battements incessants de nos deux cœurs. Attire-moi dans le filet envoutant tissé par ton regard.




Quand les soirs oublient lumière, une larme sauvage glisse sur ma joue dès que tes mots se sèment sur mes doutes étroits. Le sang dans mes veines remplit l'horizon de notre avenir qui chatouille la pointe de nos cheveux, dans le vent tourbillonnant et sulfureux.

Il y a le temps qui passe, je le sais, mais de toi je ne me lasse…

10 commentaires:

  1. Quelle belle saint Valentin pour ta dulcinée.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas que ce jour là qui compte.
      L'amour, ce n'est pas que aller d'un point vers un autre, mais c'est la façon dont nous faisons le chemin. Rien n'est jamais facile, mais tout est possible quand le cœur est sincère.
      Bises et roses rouges.

      Supprimer
  2. Et bien... quelle déclaration relevée, sublime, puissante et tendre. Le temps passe mais pour les grands amoureux, il n'a de prise. C'est très beau et émouvant. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des mots qui sortent du cœur comme s’échapperait un bouquet de rose d'un chapeau improbable...

      Supprimer
  3. Sublime douceur, tendresse et amour dans tes mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amour est partout quand l'Être aimé partage l'instant avec des yeux plein d'étoiles.

      Supprimer
  4. De quoi faire rêver tous les amoureux et les laisser croire qu'amour rime avec toujours ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amour est un feu. Il faut l'entretenir.
      S'il s'éteint, il faut avoir l'audace de le rallumer.
      Mais il faut se souvenir que la femme de notre vie n'est pas forcément pour toute notre vie.
      Il y a tant de pièges...

      Supprimer
  5. Etienne,
    C'est tellement sublime que je crains de ne pouvoir écrire un commentaire à la hauteur...
    Tout ce que je peux dire c'est que l'Amour vrai se fout du temps qui passe, n'a pas le souffle court (mais rime-t-il vraiment avec toujours ? Qui aime ne demande qu'à le croire !). Bien sûr, il est à entretenir et cultiver, comme toute chose, mais part tout de même avec un sérieux avantage. Quand on lit tes mots, on se dit qu'on a envie d'aimer et d'être aimé(e) comme ça.
    Bravo, poète !
    Fabrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a deux grandes émotions qui me poussent à écrire: la tristesse et l’amour.
      Je sais être très sombre avec l’un, et lumineux avec l’autre.
      L’amour m’a fait souffrir. Mais le fil qui nous lie n’a pas cassé. Sans doute y avait-il une puissance qui dormait là, dans cet endroit si secret qu’est notre cœur. Je me dis simplement que rien n’est jamais gagné. Tout se joue chaque instant. Mais il y a des matins où le bonheur fleurit comme une surprise inattendue… et la magie envahit mon encrier… la plume fait le reste !
      Belle soirée à toi.

      Supprimer