mercredi 13 septembre 2017

Festival des jardins de Chaumont sur Loire 2017 - 6 -



L’opium, l’absinthe…

Paradis éphémères pour des voyages surréalistes.


˝ La fleur du mal.˝




4 commentaires:

  1. Déambuler dans les petites allées, voir de belles fleurs, sentir leurs odeurs, entendre le chant des oiseaux. La nature a tant à nous offrir pour qui sait regarder et s'en imprégner. J'aspire de plus en plus à la marche méditative, en silence, pour saisir tout ce qui m'entoure. Je crois que je ne pourrai m'inscrire dans un club de marche car je n'aimerais pas trop entendre le babillage de certains marcheurs alors que j'aime le silence. Merci pour cette petite escapade verte du jeudi matin et belle journée.

    RépondreSupprimer
  2. Le silence de la solitude a ceci de bon, on se retrouve sois même, libre.
    Tout s’immisce en nous et nous fait du bien. L'air, le soleil...
    Mais j'aime marcher à deux, pour partager ces sensations qui sont un doux bonheur.
    Deux, mais pas plus. Après, tu a raison... c'est d'avantage bavardages et compagnie.
    Même si c'est pas mal non plus de temps en temps.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  3. Baudelaire devait s’essayer à ces fleurs du mal...

    RépondreSupprimer
  4. Tout nous porte à le croire...
    Dans ce jardin, même les toits des cabanes noires sont changeants, au grès du bon vouloir du soleil. Un peu comme dans un délire...

    RépondreSupprimer